Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
jubilatedeo
Description du blog :
Catéchèse catholique -Messe du jour (commentaire et homélie) -Les Saints du jour (leurs vies)
Catégorie :
Blog Religion
Date de création :
28.05.2007
Dernière mise à jour :
17.12.2010

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Au Baptême (2)
· Catéchisme (6)
· Découverte (11)
· Gustave doré (228)
· Histoire de l'Église (1)
· Images (102)
· Imitation de la Bienheureuse Vierge Marie (1)
· Info (21)
· L'Eglise et la mission (2)
· L'Esprit Saint (18)
· L'évangile de St Jean (3)
· L'imitation de Jésus-Christ (115)
· La Confession (1)
· Le mal, la souffrance, le silence de DIEU et le mystére du CHRIST (3)
· Le Rosaire (3)
· Le Saint Sacrement (2)
· Les Litanies (4)
· Les Saints (345)
· Livre de la Sagesse (8)
· Meditation (40)
· Petit lexique du Christianisme (1)
· Radio Chretienne (2)
· Saint Augustin d'Hippone (6)
· Saint Ignace de Loyola (1491 - 1556) (4)
· Saint Jean Chrysostome (5)
· Sainte Faustine L' APÔTRE DE LA MISÉRICORDE DIVINE (14)
· Saints d'Août (31)
· Saints d'Avril (31)
· Saints d'Octobre (31)
· Saints de Décembre (31)
· Saints de Fevrier (28)
· Saints de Janvier (31)
· Saints de Juillet (31)
· Saints de Juin (30)
· Saints de Mai (31)
· Saints de Mars (31)
· Saints de Novembre (30)
· Saints de Septembre (31)
· Sites chretiens (9)
· Traité de la Confiance en la Miséricorde de Dieu (47)
· Un verset (551)
· Video (28)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or jubilatedeo
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· CHAQUE JOUR UN VERSET DE LA BIBLE
· SITES INTERNET BIBLIQUES
· sites chretiens 2
· Arcabas: Les disciples d'Emmaüs
· Le Rosaire

· Sites chrétiens
· Les paraboles évangéliques
· Saint Ignace de Loyola: Principe et Fondement
· demander pardon en amour
· CHERCHER AVEC TOI MARIE
· ta face est ma seule patrie
· sites chretiens
· Christ Roi
· L'absence de Dieu... une autre forme de présence
· baptême de Jésus

Voir plus 

Statistiques 3701 articles


Derniers commentaires

priere m'envoyez les versets quotidiens dans mon adresse: jacquesbahati2 5@yahoo.fr
Par Jacques+BAHATI, le 31.08.2014

je compte recevoir les versets quotidiens dans mon adresse e-mail chaque jour
Par Jacques BAHATI, le 31.08.2014

la fait beaucoup souffrir mes qu'elle me par donnehttp://ou i.centerblog.n et
Par loubna , le 09.08.2014

j'aimerais recevoir chaque jour un verset biblique en anglais. merci beaucoup !
Par Marilise, le 28.07.2014

fète des saints abdon et sennen; le 30 juillet prochain.. en haute garonne..(reli ques) eglise de drudas (pr
Par Donati, le 24.07.2014

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

« Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre »

« Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre »

Publié le 19/08/2008 à 12:00 par jubilatedeo
Livre d'Ezéchiel 28,1-10.

La parole du Seigneur me fut adressée :
« Fils d'homme, tu diras au prince de la ville de Tyr :Parole du Seigneur Dieu :Ton coeur s'est exaltéet tu as dit : 'Je suis un dieu, j'habite une résidence divine, au milieu de la mer.' Pourtant, tu es un homme et non un dieu, toi qui prends tes pensées pour des pensées divines.
Tu es donc plus sage que Daniel, il n'y a donc pas de secret trop profond pour toi ?
Par ta sagesse et ton intelligence tu as fait fortune, tu as accumulé l'or et l'argent dans tes trésors.
Par ton génie du commerce, tu as multiplié ta fortune, et à cause de cette fortune ton coeur s'est exalté.
C'est pourquoi - déclare le Seigneur Dieu - parce que tu prends tes pensées pour des pensées divines,
je fais venir contre toi des barbares, une nation brutale. Ils tireront l'épée contre ta belle sagesse, ils profaneront ta splendeur.
Ils te feront descendre dans la fosse et tu mourras au milieu de la mer, d'une mort dégradante.
Oseras-tu dire encore devant tes meurtriers :'Je suis un dieu' ?Sous la main de ceux qui te transperceront, tu seras un homme et non un dieu.
Tu mourras de la mort des païens incirconcis, par la main des barbares. Oui, moi, j'ai parlé »,dit le Seigneur Dieu.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible




Livre du Deutéronome 32,26-27.27-28.30.35-36.

Dieu, Maître de la vie et de la mort !

Le Seigneur dit : « Je les réduirais en menue paille,
j'effacerai leur souvenir parmi les hommes !
Mais il y a l'arrogance de l'ennemi !
J'ai peur d'une méprise chez l'adversaire. »

On dirait : « C'est notre main qui a le dessus !
Non, leur Seigneur n'y est pour rien ! »
S'ils étaient sages, ils comprendraient,
ils seraient intelligents pour leur avenir.

Pour qu'un homme en pourchasse un millier,
pour que deux en poursuivent dix mille,
il faut que leur Rocher les ait vendus,
que le Seigneur les ait livrés.

Proche est le jour de leur ruine,
imminent, le sort qui les attend ;
car le Seigneur fera justice à son peuple,
il prendra en pitié ses serviteurs.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible





Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 19,23-30.

Jésus disait à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le Royaume des cieux.
Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume des cieux. »
Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
Jésus les regarda et dit : « Pour les hommes, c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »
Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre : alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous ? »
Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'lsraël.
Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des soeurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle.
Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible




Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l'Église
Homélie 5 sur l'Evangile ; PL 76, 1093



« Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre »


Vous avez entendu, mes frères, que Pierre et André ont abandonné leurs filets pour suivre le Rédempteur au premier appel de sa voix (Mt 4,20)... Peut-être quelqu'un se dira-t-il tout bas : Pour obéir à l'appel du Seigneur, qu'est-ce que ces deux pêcheurs ont abandonné, eux qui n'avaient presque rien ? Mais en cette matière, nous devons considérer les dispositions du coeur plutôt que la fortune. Il a beaucoup laissé, celui qui n'a rien retenu pour lui ; il a beaucoup laissé celui qui a tout abandonné, même si c'est peu de chose. Nous, ce que nous possédons, nous le conservons avec passion, et ce que nous n'avons pas, nous le poursuivons de tout notre désir. Oui, Pierre et André ont beaucoup laissé, puisque l'un et l'autre ont abandonné jusqu'au désir de posséder. Ils ont beaucoup abandonné, puisqu'en renonçant à leurs biens, ils ont aussi renoncé à leurs convoitises. En suivant le Seigneur, ils ont renoncé à tout ce qu'ils auraient pu désirer s'ils ne l'avaient pas suivi.





Homélie Messe

A l’invitation de Jésus à le suivre, un jeune homme vient de s’en aller tout triste. Comment interpréter cette tristesse ? Ne témoignerait-elle pas de la prise de conscience par cet homme de son impuissance, non seulement à se sauver par lui-même, mais aussi à se laisser sauver ?

La comparaison utilisée par Jésus lorsqu’il s’adresse à ses disciples juste après cet épisode met en évidence l’absolue gratuité du salut : « il est plus facile à un chameau de traverser le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des cieux ». Le chameau est le plus gros animal de Palestine et le chat d’une aiguille, le plus petit passage que l’on puisse imaginer ! Avouons qu’il y a de quoi être déconcerté.

Un nouveau regard de Jésus posé sur ses disciples laisse alors apparaître la toute-puissance divine seule capable de sauver l’homme. Car ce regard, au moment où l’exigence de l’amour de Dieu renvoie l’homme à la tristesse de ne pouvoir y répondre par ses propres forces, fait surgir l’espérance : « ‘Qui donc peut être sauvé ?’ Jésus les regarda et dit : ‘Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible.’ » Paroles d’espérance qui ouvrent une brèche au cœur de ce qui, à vue humaine, paraît insurmontable ou sans issue.

Du coup, Pierre reprend courage et interroge le Maître sur la récompense qui attend « ceux qui ont tout quitté pour le suivre : “Qu’y aura-t-il pour nous ? ” » La demande ne manque pas d’ambiguïté. On a l’impression que Pierre attend une compensation matérielle pour le détachement qu’il a consenti afin de mettre ses pas dans ceux de Jésus. Délicatement, notre Seigneur va corriger cette attente en l’orientant vers la nouveauté du Royaume. Le « beaucoup plus » promis par Jésus à ceux qui ont tout quitté pour le suivre, n’est pas de l’ordre de l’avoir - maisons, terre, sécurité d’un vaste tissu relationnel familial. Jésus nous dit seulement que cet héritage, sans commune mesure avec les biens de ce monde, est « vie », et même « vie éternelle », c'est-à-dire divine.

Ce que Jésus nous promet n’est donc pas de l’ordre d’un avoir supplémentaire mais d’une qualité d’être. Il nous donne comme perspective de partager sa propre vie. Le trône de gloire sur lequel il nous appelle à siéger représente sa condition divine à laquelle il veut nous rendre participants.
Mais la vie divine a cela en propre qu’elle est plénitude et donc qu’elle ne peut se rependre que dans un être disposé à l’accueillir, c’est-à-dire dans un cœur conscient qu’à chaque instant il est appelé à tout recevoir de son Dieu. Voilà pourquoi Jésus parle de renoncer en son nom à « des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre ». Notre Seigneur ne veut pas dire qu’il faille s’en défaire, les abandonner ; mais s’en délier en temps que terre d’aliénation dans la mesure où nous ne les percevrions plus comme des dons de Dieu, où ils limiteraient notre horizon à ce monde qui passe nous faisant oublier celui qui en est le Créateur, origine et terme de notre vie.

« Seigneur, tu poses sur chacun de nous un regard d’Amour qui nous appelle à nous attacher à toi et à mettre nos pas dans tes pas. Nous en percevons toute l’exigence et notre impuissance à marcher à ta suite nous saute aux yeux. Que la tristesse qui découle de ce constat ne nous accable pas. Au contraire, que nous sachions rebondir pour élever notre regard vers toi afin d’implorer le secours de ta grâce qui seule peut nous sauver. »